Actualités

Etudiants et lycéens connaissent mal l'infection par le VIH

01/12/2016

PARIS, 29 novembre 2016 (APM) - Une part non négligeable des étudiants et des lycéens méconnaît l'infection par le VIH et a des conduites à risque, selon une enquête OpinionWay menée par la mutuelle étudiante Smerep et diffusée mardi en amont de la journée mondiale de lutte contre le sida.

L'étude a été conduite entre avril et juin auprès de 1.214 étudiants et 771 lycéens.

Elle montre que 12% des étudiants et 14% des lycéens pensent qu'on peut guérir facilement du sida grâce aux traitements actuels.

Les idées fausses sur les modes de transmission subsistent. Ainsi, 15% des étudiants croient qu'une piqûre de moustique peut être à l'origine d'une contamination par le VIH, 7% qu'il suffit d'embrasser une personne séropositive, de boire dans son verre (4%) ou de lui serrer la main (1%). Selon cette enquête, 20% des lycéens entretiennent également de fausses croyances.

L'analyse a aussi examiné le comportement des jeunes. Elle indique que seulement 43% des étudiants et 58% des lycéens utilisent un préservatif à chaque rapport sexuel.

Seulement 17% des étudiants ayant déjà eu un rapport sexuel se font systématiquement dépister lors d'un changement de partenaire et 27% déclarent ne jamais se faire dépister.

Parmi les motifs évoqués, 53% d'entre eux estiment ne pas avoir pris un risque "suffisant", 26% ne savent pas où faire ce type de test, 10% n'aiment pas les prises de sang et 7% préfèrent ne pas savoir.

vib/ab/APM polsan
redaction@apmnews.com