International

 

PRESENTATION PASMI-SSDG

Le programme PASMI

L’Agence Française de Développement (AFD) finance un projet visant à améliorer la santé maternelle et infantile à Madagascar, en occurrence le PASMI (Projet d’Appui à la Santé Maternelle et Infantile) au niveau des Régions de Bongolava et Itasy. Ce projet est mis en œuvre sur une période d’environ de 36 mois (janvier 2014 à mars 2017) par un consortium de 6 ONGs Françaises dont Médecins du Monde (MdM), qui est le chef de file et représentant officiel, Action Contre la Faim (ACF), GRET, Handicap International (HI), Mouvement Français pour le Planning Familial (MFPF) et Santé Sud. Parmi ces acteurs, le MFPF à Itasy et Santé Sud à Bongolava assurent le volet de sensibilisation SSDG (Santé Sexualité, Droit et Genre).

Le volet SSDG

 Au sein du PASMI, le volet SSDG est leader par le MFPF en collaboration avec Santé SUD. Ce volet a pour objectif de mobiliser les communautés autour de la santé sexuelle et reproductive ainsi que de faire émerger la notion de choix et de droits d’accès à des services de santé sexuelle et reproductive (l’anatomie et la physiologie, le genre et le droit, IST et VIH et dépistage, les services de planification familiale, les services d’aide en cas de violences, la sexualité, le suivi gynécologique). En d’autres termes, l’objectif du volet est d’améliorer l’acceptabilité́ et l’accessibilité́ des jeunes et des femmes aux services de santé, en particulier dans le domaine de la Santé Sexuelle et de la Reproduction. Pour aborder ces concepts touchant à l’intimité, le MFPF utilise :

  • une approche centrée sur les droits
  • des méthodes d’éducation populaire mettant au centre les actrices et les acteurs de terrain une approche positive de la sexualité notamment celle des jeunes
  • une approche centrée sur le genre promouvant l’égalité entre les femmes et les hommes et ainsi l’intégration des hommes dans ce volet

Au sein du PASMI, cette approche est aujourd’hui appliquée à Itasy et à Bongolava. Le MFPF intervenant à Madagascar depuis 2003, a également implanté cette approche à Tuléar et à Antananarivo dans le passé.