Tout savoir sur...

Les méthodes naturelles

Ces "méthodes" réduisent le risque de grossesse non désirée sans être efficaces en matière de contraception. Leur taux d’échec est estimé à 30 et 40% selon la méthode.

Le retrait (ou coït interrompu)

L’homme se retire avant l’éjaculation. Peu efficace car dès l’érection il y a toujours des spermatozoïdes dans le liquide séminal qui sert de lubrification du pénis. Il n’est pas toujours facile de se retenir et cela peut être frustrant pour les deux partenaires.

Les rapports sexuels sans pénétration

Même sans pénétration vaginale, le sperme peut tout de même couler par accident dans le vagin. Ainsi lors d’une éjaculation sur une partie du corps de la femme proche du vagin ou lors de la sodomie des spermatozoïdes peuvent remonter dans l’utérus.

La méthode du calendrier dite "Ogino-Knauss"

Il s’agit de repérer la période fertile pendant laquelle se produit l’ovulation (entre le 8ème et le 18ème jour) et de s’abstenir de rapports sexuels durant cette période.

La méthode dite "de la température"

La période de fertilité est calculée en fonction d’une courbe de températures. La phase fertile correspond aux jours où la température du corps de la femme est légèrement supérieure à 37°C. Elle nécessite de prendre chaque matin avant le lever, et toujours à la même heure, sa température. Cela ne tient pas compte des autres facteurs pouvant faire monter la température (fièvre, stress…)

Méthode de la glaire cervicale dite "Billings"

La période fertile est repérée par l’observation de la glaire cervicale (pertes vaginales) qui devient plus abondante et fluide lors de l’ovulation. Elle est associée à la mesure de la température.