International

Téléchargez la publication : " L'indispensable engagement de la France pour les droits et la sante sexuelle et reproductive "

Les droits et la santé sexuels et reproductifs (DSSR) portent sur des aspects fondamentaux de la vie de la personne : son corps, sa sexualité, sa santé, ses relations, le fait de se marier ou non, et le fait d’avoir ou non des enfants. Droits humains essentiels, les DSSR constituent également une composante majeure au progrès vers l’égalité des genres. Protéger et garantir l’exercice des DSSR pour toutes et tous permet d’enclencher un cercle vertueux dans l’ensemble de la société, et de franchir une étape importante vers un développement juste et durable. Et pourtant, bien que des efforts certains aient été consentis depuis les années 1990, les engagements en faveur des DSSR restent très insuffisants au niveau mondial. Les besoins des populations sont immenses, à la fois sur le très court terme et sur le long terme. La forte croissance de la population jeune en fait un enjeu majeur à l'horizon 2030. Face à cette situation, une France passive risquerait de perdre sa crédibilité à l’international et son statut de défenseure historique de la santé mondiale. En se donnant au contraire les moyens de ses ambitions, la France peut à la fois répondre aux besoins exprimés concrètement par les populations des pays en développement, respecter ses nombreux engagements, et confirmer sa place de leader dans le combat universel en faveur des droits humains. La France doit s’engager à hauteur de 100 millions d’euros par an minimum jusqu’en 2020 pour financer spécifiquement des programmes en faveur des DSSR.