Tout savoir sur...

Violences de couple

Tous les couples, à un moment ou à un autre, connaissent des conflits ou disputes mais ils n’ont pas forcément de conséquences graves. La violence conjugale ou violence de couple, elle, a des répercussions sur l’état de santé et l’état mental des personnes.

La violence est la volonté de dominer, de posséder et d’humilier l’autre, de le réduire à l’état d’objet. Elle peut apparaître dès le début de la relation, ou après des années de vie commune, ou au moment d’une grossesse, d’une naissance ou d’une séparation.

La violence est un délit, elle est punie par la loi, seul l’agresseur est responsable de ses actes. 

Il est difficile d’admettre que la personne que l’on aime est violente. Cette violence est minimisée, on se dit que ce n’est pas grave, que cela va passer.

La violence de couple suit un processus dit "cercle vicieux", orchestré par l’agresseur, qui a tendance à se répéter et à s’amplifier et dont il est difficile de sortir sans aide extérieure.
Le cercle de la violence de coupleLe cercle de la violence de couple

Plusieurs formes de violences

  • Violence psychologique: insultes, critiques, dénigrement, isolement, menace, intimidation, humiliation, contrôle, surveillance, chantage, harcèlement… Insidieuse, cette forme de violence ne se voit pas mais elle atteint profondément l’estime de soi.
  • Violence physique: gifler, secouer, mordre, griffer, brûler, étouffer, bousculer, frapper avec un objet… La violence physique n’est pas forcément synonyme de violence de couple.Elle est toutefois plus facile à prouver car elle laisse des marques sur le corps.
  • Violence sexuelle: viol, rapport sexuel violent (morsure, pénétration violente), positions forcées, imposer des accessoires… (voir aussi agressions sexuelles et viol)
  • Violence économique: contrôler, obliger à rendre des comptes, refuser que l’autre travaille à l’extérieur, voler…
  • ...

Que faire en cas de violence conjugale, de couple :

  • Briser le silence: prendre contact avec des associations luttant contre les violences faites aux femmes, en parler à des personnes de confiance, signaler votre situation auprès du commissariat
  • Préparer votre départ: déposer les documents importants en lieu sûr (argent, livret de famille, carnet de santé, bulletins de salaires, diplômes, chéquier, carnet d’adresse, certificats médicaux…), ainsi qu’un sac avec des affaires de rechange.
  • Imaginer un scénario de protection: noter les numéros d’urgence importants, identifier les personnes à informer en cas de danger, repérer des lieux où vous réfugier
  • Rassembler des témoignages