Actualités

La France expulse vers la mort une personne porteuse du VIH

La politique migratoire actuelle nous montre encore une fois que la vie des migrant.e.s ne vaut pas grand-chose aux yeux de certaines femmes et des hommes politiques et fonctionnaires de l’administration.

23/02/2018

Dans un communiqué de presse publié le 22 février, l’ODSE (Observatoire du droit à la santé des étrangers) nous alerte une nouvelle fois sur la situation d’une personne étrangère vivant en France depuis plus de 10 ans et qui, étant séropositive au VIH, avait obtenu le droit au séjour pour soins. En effet, dans les années 90, les personnes migrantes, les malades du sida, les associations avaient fait reconnaitre ce droit pour éviter que les personnes expulsées ne soient condamnées à une mort certaine, devant retourner vers des pays où les traitements antirétroviraux (ARV) n’étaient pas accessibles[1].

Aujourd’hui l’accélération de la mise en rétention des personnes étrangères malades remet en cause ce droit obtenu de haute luttes. Cela fragilise encore davantage le parcours de femmes et d’hommes migrant.e.s qui, pour des raisons diverses, viennent en France et qui nécessitent d’une prise en charge médicale adaptée en raison de leur état de santé. Vivre et faire valoir leurs droits est devenu un véritable parcours du combattant. Pourtant face au sida rien a changé ou presque. Aujourd’hui sans traitement ARV les personnes séropositives meurent de la même manière qu’il y a 30 ans. Les progrès de la médecine et de la recherche ne profitent  donc pas à tout le monde…  

C’est pourquoi les associations signataires du CP demandent «  la garantie qu’une protection absolue soit accordée aux personnes gravement malades ne pouvant se soigner dans leur pays d’origine, et qu’il soit mis fin à toute mesure d’expulsion contre l’avis des autorités médicales françaises ».

 


[1] Caroline Izambert, « Sida et immigration : quelles luttes pour quels droits ? », La Vie des idées, 6 novembre 2014. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Sida-et-immigration-quelles-luttes.html