Actualités

Les implants Essure : Une décision dommageable pour le choix des femmes!

La contraception définitive est encore difficile à obtenir en France malgré la loi en vigueur.

09/08/2017

La contraception définitive, longtemps l’objet d’un vide juridique, a été légalisée par la loi Aubry de 2001 relative à l’Interruption Volontaire de Grossesse et à la contraception (loi no 2001-588), et elle est encore difficile à obtenir en France. 0,3% des hommes y ont recours et la méthode utilisée est la vasectomie. 3,9% des femmes, ont choisi cette contraception qui est délivrée  sans condition d’âge, remboursée par la Sécurité Sociale. 2 méthodes sont  accessibles : « Essure », implant posé par les voies naturelles de façon non chirurgicale et la ligature des trompes par méthode chirurgicale.

Le renouvellement du marquage européen CE d’Essure vient de faire l’objet d’une suspension de 3 mois pour dossier administrativement incomplet.* Cela implique son retrait de la commercialisation au niveau européen et le rappel de tous les stocks existants : la méthode Essure sera donc indisponible en France jusqu’au 2 novembre 2017, contraignant les femmes souhaitant une contraception définitive à la seule méthode chirurgicale.

Une  polémique sur les implants Essure a conduit l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) à réunir un comité d’expert.es pour étudier les risques potentiels de cette méthode.  Ce comité d’expert.es a publié en avril 2017, un avis concluant que les données de la littérature, de la surveillance ainsi que les résultats de l’étude épidémiologique, portant sur plus de 100 000 femmes, ne remettaient pas en cause la balance bénéfice/risque de cet implant dont les complications ne sont pas plus fréquentes que pour la méthode par ligature des trompes.

La décision de suspension temporaire de 3 mois du marquage CE ne remet donc pas en cause ces recommandations. Il est important que les femmes porteuses aujourd’hui d’un implant Essure soient rassurées: elles n’ont  aucune raison de demander l’explantation de leur implant en l’absence de signes manifestes d’intolérance.

Dans un contexte où décider d’une contraception définitive rencontre encore une forte résistance sociale en France, le Planning Familial souhaite que le choix des femmes pour la méthode de contraception qui leur convient, en toute sécurité, ne soit pas remis en cause. C’est pourquoi il demande au laboratoire Bayer de faire rapidement le nécessaire pour renouveler le marquage CE d’Essure, condition nécessaire pour que les femmes bénéficient de nouveau rapidement d’une méthode de contraception définitive éprouvée, encadrée  et pratiquée sans difficulté par nombre de praticien.ne.s.