Actualités

Santé Publique France lance "Ok, pas Ok, une campagne sur le consentement

Le consentement est une question prioritaire pour les jeunes qui font leur entrée dans la vie sexuelle et affective. Elle est régulièrement évoquée dans les séances d’éducation à la sexualité en milieu scolaire (7 animations sur 10). 

23/10/2018
Santé Publique France lance "Ok, pas Ok, une campagne sur le consentement

L’Agence Santé Publique France a mené une enquête auprès de 15 000 personnes et s’en dégagent des chiffres édifiants.

  • 10,7% des filles (6,9% des garçons) estiment que leur premier rapport sexuel était « accepté mais pas vraiment souhaité »
  • 1,7% des filles (0,3% des garçons) estiment que leur premier rapport sexuel était un rapport forcé
  • Seulement 26% des filles ont été principalement motivées par le désir pour ce premier rapport sexuel ; pour une majorité d’entre elles (54%), c’est l’amourqui vient en première motivation
  • 8% des filles de 15 à 17 ans (1% des garçons) ont subi des rapports sexuels forcés, ou des tentatives de rapports sexuels forcés
  • Ces chiffres montent à 14% pour les filles (5% pour les garçons) de 18 à 19 ans

Le 23 octobre, Santé publique France lance une campagne sur la question du consentement à destination des adolescents. La campagne repose sur une série de podcasts réalisés par Delphine Dhilly (« Sexe sans consentement » Infrarouge) dans lesquels 4 jeunes filles et 1 garçon témoignent de leur expérience. Les situations variées, vécues de manière positive ou négative illustrent toutes la question du consentement.

Chaque podcasts s’achève par un message rappelant l’importance de se parler et de s’écouter « Dire ce que l’on ressent, demander avant, dire oui, changer d’avis… Dans le sexe, on n’a pas toujours envie de parler ou d’écouter. Mais c’est indispensable pour que ce soit vraiment OK ».

Pour en savoir plus sur la campagne : http://www.onsexprime.fr/