Tout savoir sur...

Céder n'est pas consentir

Chaque année, en France, plus de 198 000 femmes entre 18 et 59 ans subissent un viol ou une tentative de viol (INSEE 2008, enquête Cadre de vie et sécurité)

La violence sexuelle n’est pas le fait d’un désir sexuel incontrôlable mais d’une volonté de dominer, de posséder et d’humilier l’autre, de le réduire à l’état d’objet.

Certaines victimes sont paralysées par l’emprise, la peur… Elles ne sont pas consentantes pour autant. La sidération les empêche d’exprimer verbalement ou physiquement leur refus ou désaccord.

La plupart se sentent coupables et sont souvent confrontées au rejet, aux accusations et à la minimisation des faits.

Beaucoup de victimes ont honte, environ 10% seulement osent porter plainte.

Le silence et le secret ne profitent qu’à l’agresseur.