Ça m'arrive

Ça m'arrive

  • J'ai fait hier un test de grossesse positif. Nous ne voulons pas d’un deuxième enfant. Quelle démarche dois-je suivre pour interrompre la grossesse ?

    La première démarche pour demander une interruption volontaire de grossesse est de rencontrer un médecin, généraliste ou gynécologue (c'est possible de rencontrer un médecin au Planning Familial le plus proche de chez vous), afin qu'il vous délivre une attestation indiquant que vous êtes enceinte et que vous ne souhaitez pas garder la grossesse. Il vous faudra faire une échographie pour dater précisément la grossesse ainsi que faire déterminer votre groupe sanguin. Vous pourrez bénéficier d'une IVG dans l'établissement que vous aurez contacté. Vous pouvez contacter le Planning Familial le plus proche de chez vous pour connaître les démarches de votre région. Vous pouvez également téléphoner au 0800 08 11 11 (numéro vert gratuit et confidentiel) ou consulter ce site internet :
  • Je suis enceinte de 8 semaines, je pars en vacance pour 2 semaines. J’aimerais savoir jusqu'à combien de semaines on peut faire une IVG et quel en est le coût.

    Il est possible de faire une IVG jusqu'à 14 semaine aménorrhées (absence de règles) soit 12 semaines de grossesse. L’avortement est un acte médical remboursé à 100% par l’assurance maladie. Vous trouverez toutes les informations concernant l'IVG par téléphone au numéro vert (gratuit et confidentiel) 0800 08 11 11 et sur ce site internet :
  • Quels documents faut-il pour faire une IVG quand on est mineure?

    La première démarche pour faire une IVG, que l'on soit majeure ou mineure, est de prendre rendez vous avec un médecin, au Planning Familial ou un médecin généraliste. Ce médecin fournira une attestation datée au jour de la consultation, indiquant que vous êtes enceinte et que vous ne souhaitez pas garder la grossesse. Il donnera également une ordonnance pour faire une échographie de datation et une ordonnance pour faire déterminer votre groupe sanguin. Pour les personnes mineures, un entretien avec une conseillère conjugale et familiale ou une psychologue est obligatoire. Il peut se dérouler au Planning Familial le plus proche de chez vous, dans un centre de planification ou encore à l'hôpital où aura lieu l'IVG. C'est totalement gratuit et également confidentiel pour les femmes mineures. Vous trouverez toutes les informations par téléphone au numéro vert (gratuit et confidentiel) 0800 08 11 11 ou sur ce site internet :
  • j'ai entendu parlé d'une pilule abortive prise après un rapport non protégé. Quelle différence y a t'il avec la pilule 'du lendemain'. Merci de votre réponse

    La pilule d'urgence (dite "du lendemain") est une contraception d'urgence, c'est à dire qu'elle doit être prise au plus vite après un rapport non protégé ou mal protégé (délai maximum de 5 jours après un risque) . Elle n'est pas efficace à 100%. La "pilule abortive" correspond à l'IVG médicamenteuse ou RU 486. Lorsqu'une grossesse est avérée et si la grossesse est inférieure à 7 semaine aménorrhées (9 semaines sous certaines conditions), la femme peut choisir d'interrompre sa grossesse par médicaments. Cette méthode est soumise à un protocole strict et nécessite plusieurs rencontres avec un médecin. La méthode médicamenteuse peut être réalisée jusqu'à la 5ème semaine de grossesse sans hospitalisation et jusqu'à la 7ème semaine de grossesse avec quelques heures d'hospitalisation.
  • Existe-t-il des médicaments que l'on peut prendre pour interrompre une grossesse?

    En France, deux méthodes existent pour interrompre une grossesse. La technique utilisée dépend du souhait de la femme, du terme de la grossesse et de la rencontre avec le médecin. * La méthode chirurgicale est possible jusqu'à la 12ème semaine de grossesse (14 semaines depuis les dernières règles). Le contenu de l'utérus est aspiré sous anesthésie locale ou générale. L'intervention a généralement lieu dans la journée. * La méthode médicamenteuse peut être réalisée jusqu'à la 5ème semaine de grossesse sans hospitalisation et jusqu'à la 7ème semaine de grossesse avec quelques heures d'hospitalisation. Cette méthode s'inscrit dans un protocole strict. Seul un médecin peut délivrer les médicaments pour procéder à une IVG médicamenteuse.