Corps

Education populaire

Pour ce faire, le Planning reconnaît comme légitime le savoir que chaque personne développe sur sa sexualité et son propre contexte de vie, tout en apportant les connaissances et les informations nécessaires à l’exercice de ses droits et à la formulation de ses demandes et besoins. Les programmes nationaux « Genre et santé sexuelle » et « Handicap, et alors ? » sont emblématiques de cette approche par et pour les personnes.

Autonomie, satisfaction, sécurité

Ils se déploient, dans l’Hexagone et dans les territoires d’Outre-mer et s’adressent majoritairement à des publics jeunes et/ou en situation de vulnérabilité, mobilisant des outils partagés par l’ensemble des intervenant.e.s. Par ailleurs, la production, mutualisation et diffusion de ressources, via le centre de documentation de la Confédération, permet aux membres du réseau et aux personnes rencontrées de s’informer, se former et s’outiller. En 2017, le Planning a vu sa démarche reconnue dans le cadre de la Stratégie de santé sexuelle à laquelle il a activement collaboré.

Cette stratégie est en effet le fruit d’un changement d’orientation dans l’action publique française, qui rejoint ainsi l’approche prônée par l’OMS et portée par le Planning depuis de nombreuses années. Elle s’inscrit dans une démarche globale d’amélioration de la santé sexuelle et reproductive et se base sur trois principes fondamentaux : l’autonomie, la satisfaction, la sécurité. Elle prend en compte les relations inégalitaires entre les sexes et les sexualités, qui ont un impact sur l’appropriation des droits et l’accès universel à la santé sexuelle.

Abonnez-vous aux actualités du planning