Corps

Militer pour le droit à la santé et à l’accès à des soins de qualité dans des conditions égalitaires pour toutes et tous

Le système de santé français, reconnu comme un des meilleurs au monde par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a permis depuis l’après-guerre une élévation sans précédent du niveau de santé de la population.

Pourtant, l’égalité face à la santé n’est pas toujours une réalité et une part de plus en plus importante de la population se voit contrainte de renoncer à des soins ou de les reporter. En tant que mouvement d’éducation populaire, à partir de la parole des personnes concernées, le Planning alerte sur cet état de fait tout en militant pour le droit à la santé et à l’accès à des soins de qualité dans des conditions égalitaires pour toutes et tous.

Le Planning développe aussi des actions visant à développer l’autonomie des personnes, leur capacité d’agir en rendant accessible une information objective, non-jugeante pour que chaque personne puisse être en mesure de faire valoir ses droits et faire ses propres choix de manière éclairée.

L’amélioration de l’accès aux soins pour toutes et tous contribue à la lutte contre les inégalités socio-économiques qui touchent particulièrement les femmes. 

accueil LGBTQI AD 62

Le Planning défend un système de soins inclusif qui passe par un accès simplifié et sans obstacle à une couverture maladie pour toutes et tous

Quotidiennement, les personnes, exilées, réfugiées ou demandeuses d’asile vivent discriminations, violences, difficultés voire déni d’accès à la protection sociale. Parmi eux, les femmes, les personnes LGBTQI+ et les enfants sont les plus vulnérables.

Le Planning Familial accompagne ces femmes, seules ou avec enfants, dans leur accès aux droits et à la santé sexuelle, clé de voûte de leur autonomie, et condition nécessaire au plein exercice de leurs autres droits. Car non seulement, sur le chemin de l’exil, elles font face à toutes formes de violences et agressions en raison de leur genre mais à ces violences s’ajoutent souvent celles de l’accueil et de la précarité administrative, professionnelle, sociale, et médicale, qui renforcent leur vulnérabilité notamment aux violences sexuelles.

Nous alertons aussi sur la situation des enfants et adolescent.e.s, et particulièrement des Mineurs.e.s Non Accompagné.e.s (MNA). Beaucoup d'entre eux-elles vivent à la rue ou dans des hébergements indignes, hors du système de protection de l'enfance et donc en situation d'atteinte à leur intégrité physique, psychique et émotionnel.

Le Planning demande que prime l’intérêt supérieur de l’enfant, en considérant les enfants migrants d’abord comme des enfants avant d’être des migrants et que soient assurées des conditions d’accueil et d’hébergement « sûres » et « dignes » pour les femmes exilées, MNA, enfants et personnes LGBTQI+.

Face à des états qui durcissent leurs conditions d’accueil, et n’assurent plus la protection des plus vulnérables, le Planning, mouvement associatif féministe et d'éducation populaire, se mobilisera aux côtés de toutes celles et ceux épris de liberté et d’égalité pour faire respecter les droits des personnes exilées, réfugiées ou demandeuses d’asile, conformément à l’article 1 de la Déclaration Universelle des Droits Humains (DUDH) et lutter contre toutes les formes de stigmatisation et violences qui s’exercent à leur encontre.

Le Planning défend un système de soins inclusif qui passe par un accès simplifié et sans obstacle à une couverture maladie pour toutes et tous, dans lequel le dispositif de l’Aide médicale d’Etat (AME) serait intégré dans la Sécurité sociale.

Documents à télécharger

Abonnez-vous aux actualités du planning