Corps

Axe 1 : en direction des personnes en situation de handicap

Des temps collectifs et individuels permettent d’offrir un espace d’écoute, de parole et d’échange et d’établir un climat de confiance pour aborder, en mixité ou en non mixité, les questions de vie affective, d’intimité, de sexualité. Ils ont lieu soit au centre du Planning Familial 69, soit dans les établissements, soit à la Maison de Santé de St Symphorien-sur-Coise.

Les objectifs :

• Travailler sur les émotions et leur identification, les modes d’expression des ressentis, l’estime de soi et la confiance en soi, le corps et ses changements, l’intimité, la pudeur, la masturbation, le consentement.

• Sensibiliser les personnes aux thématiques de prévention : le cycle de la reproduction, la contraception, les IST, la grossesse, l’avortement, le suivi gynécologique, la relation sexuelle.

• Echanger sur la rencontre, les modes d’interactions sociales, le désir et le plaisir, les relations sociales, l’orientation sexuelle, les rapports femmes-hommes, les violences, la vie en institution et les besoins d’espace protégé et/ou intime dans un espace collectif, l’autonomie, la détresse affective, l’accès à une vie affective et sexuelle.

• Identifier les lieux ou personnes ressources à partir de leur environnement sur ces questions et faire le lien avec les familles/aidant.es.

En 2019 :

58 séances de groupe de parole, d’expression, d’information pour 301 participant-e-s

82 entretiens individuels d’écoute et d’information

Axe 2 : en direction des familles et/ou des aidant•e•s

Il s’agit de permettre aux familles/aidant.e.s d’élaborer et d’assumer un positionnement qui puisse respecter l’autonomie de leur enfant ou de leur proche tout en prenant en compte les circonstances de dépendance liées au handicap.

Les objectifs :

• Proposer un espace de parole aux familles/aidant.e.s concernées par le handicap d’un proche, afin de

réfléchir, ensemble, à la manière d’accompagner leur proche vers son autonomie.

• Accueillir et questionner leurs interrogations et représentations concernant la vie affective et sexuelle de leur enfant ou de leur proche pour une prise de conscience et une mise à distance de ces représentations.

• Rompre l’isolement des familles par l’échange de vécus entre les familles, de témoignages et d’entraide.

En 2019 : 215 personnes rencontrées lors de 6 séances collectives

Axe 3 : En direction des professionnel-le-s des ESMS (Etablissements Sociaux et Médico-Sociaux)

Nous proposons soit un temps de sensibilisation (2 demi-journées), soit un soutien méthodologique ponctuel, soit une formation (3 jours).

Les objectifs  :

• Favoriser la prise en compte de la dimension relationnelle, affective et sexuelle des personnes en situation de

handicap accompagnées par les professionnel.les.

• Susciter une dynamique d’équipe et une posture commune sur les questions d’éducation à la santé sexuelle

• Identifier les représentations personnelles et collectives concernant la vie relationnelle, affective et sexuelle des

personnes en situation de handicap

• Mutualiser et questionner les pratiques professionnelles et institutionnelles face à ces questions

• Favoriser l’élaboration de positionnements professionnels visant à promouvoir l’autonomie des personnes en

matière de sexualité

• Sensibiliser les professionnels aux techniques d’écoute afin d’être au plus proche des problématiques soulevées par les usagèr-e-s.

En 2019 : 46 professionnel-le-s sensibilisé-e-s ou formé-e-s

Axe 4 : en direction des institutions

Ce volet vise à proposer aux directions et aux conseils d’administration des structures un appui technique et méthodologique pour prendre en compte, dans leurs structures, les questions de vie affective, relationnelle et sexuelle des personnes accueillies, en conformité avec la loi de 2005.

Les objectifs :

• Sensibiliser à la question de l’éducation à la sexualité (circulaire de 2001) et à l’application de la loi de 2005 en

matière de vie affective, relationnelle et sexuelle.

• Accompagner la réflexion sur les implications de sa mise en œuvre au vu de la structure, de son histoire, du public accueilli, des profils des professionnel.les.

• Aider à la formalisation d’un plan d’action (charte, règlement intérieur)

• Aider à identifier les professionnel.les de leur équipe pouvant s’investir dans cette mise en œuvre en leur

permettant de se former.

En 2019 : 29 membres des directions rencontrées

 

Ainsi en 2019, le Planning Familial 69 a rencontré et mis en place un partenariat avec 18 ESMS (Etablissements Sociaux et Médico-Sociaux et associations) dans le cadre du programme « Handicap et alors ? ».

Il est important de noter que ces actions, menées la plupart du temps au sein des établissements partenaires sont pensées en complémentarité des services que nous proposons au sein de notre centre de Villeurbanne : consultations gynécologiques, de contraception et de suivi de grossesse, entretiens d’écoute et d’information, suivi de conseil conjugal et familial.

Les personnes rencontrées grâce au programme « Handicap et alors » peuvent découvrir l’existence de ce lieu ressource et être orientées vers le centre. Le travail important de mise en accessibilité du centre (bâti, signalétique, formation des professionnelles) permet de renforcer ces possibilités. Par exemple, nous avons pu mener 43 entretiens de conseil conjugal et familial avec des personnes en situation de handicap dans notre centre en 2019, une partie importante d’entre elles venant de structures partenaires du programme en 2019 (ainsi que de structures avec lesquelles nous travaillons de longue date). L’accueil en consultations médicales de personnes en situation de handicap se développe également.

 

Abonnez-vous aux actualités du planning