Une fois de plus, les femmes polonaises ont montré avec colère qu’elles ne voulaient pas de ce projet de loi visant à interdire l’avortement en cas de malformation fœtale. Le parlement les a entendues. Il a refusé de se prononcer et a renvoyé en commission ce projet porté par la militante antichoix Kaja Godek, à la demande du Comité Stop Avortement, et avec le soutien de l’église catholique.

Ce comité revient régulièrement à la charge contre l’avortement en Pologne, déjà très difficile d’accès. L’opinion publique est très majoritairement défavorable à ce projet. A peine 10% des Polonais sont pour un durcissement de la loi. Le texte visant à criminaliser l’éducation à la sexualité a lui aussi été renvoyé en commission.

Compte tenu des prochaines échéances électorales, le PIS parti au pouvoir, a voulu temporiser. La mobilisation des Polonaises, malgré le COVID19, a empêché le vote de cette loi, avec le soutien des féministes et des progressistes de Pologne, d’Europe et du monde ! Nous restons vigilant.e.s et ne relâcherons pas la pression. #StrajkKobiet #OdrzućProjektGodek

Abonnez-vous aux actualités du planning

The subscription service is currently unavailable. Please check again later.