Corps

FAIRE UNE IVG A L’ÉTRANGER, LE PARCOURS DE LA COMBATTANTE

En France la loi fixe le délai d’avortement à 3 mois de grossesse. Au-delà, une personne qui souhaite arrêter sa grossesse est obligée d’aller à l’étranger où la législation est différente et les délais plus longs dans certains pays. Encore faut-il pour cela qu’elle soit informée de cette possibilité et qu’elle en ait les moyens financiers et matériels. En effet, un avortement à l'étranger coûte entre 800 et 2200 euros. Le coût varie en fonction du pays et de l’avancement de la grossesse.

Durant nos permanences d'Ille-et-Vilaine, nous recevons chaque année une cinquantaines de personnes qui sont hors délai pour une IVG en France. Parmi ces personnes, certaines sont dans l’incapacité de payer les frais (avortement, transport, hébergement), c’est pourquoi nous avons mis en place une caisse de solidarité.

Depuis sa création mi-2020, cette caisse a permis à plusieurs personnes, dont des mineures, d'avorter aux Pays-bas ou Espagne.

Cette caisse se vide rapidement : nous avons besoin de votre contribution pour pouvoir la maintenir et la mobiliser rapidement quand le besoin existe.

NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE SOUTIEN:

Qu’il vous paraisse petit ou gros, qu’il soit régulier ou non, tout soutien financier est important.

L'argent collecté via cette caisse de solidarité sert exclusivement à aider des femmes à avorter à l'étranger. Ces sommes ne sont pas assimilables à des dons et ne permettent donc pas la défiscalisation.

Abonnez-vous aux actualités du planning