La campagne en cours et les résultats du 1er tour de l’élection présidentielle montrent la place grandissante de l’extrême droite dans les médias, dans les débats, dans l’espace public et dans les urnes. En tant que mouvement féministe et d’éducation populaire, le Planning familial se mobilise tous les jours contre cette progression néfaste pour les droits humains, pour les droits des femmes et personnes LGBTQI, pour l’égalité, pour l’émancipation.

Depuis le début de la campagne, des idées misogynes, conservatrices et racistes s’expriment : positionnements contre le droit à l’IVG et à la PMA pour tou·te·s ainsi que contre l’accès large à l’éducation à la sexualité, propos transphobes, islamophobes ou encore projets d’assigner les femmes à des rôles stéréotypés et peu émancipateurs. Sous couvert de discours prétendant s’adresser aux plus démuni·es en ressources et en droits, des projets ultra-libéraux qui les excluront davantage sont mis en avant. Ces idées sont contraires aux valeurs du Planning familial, elles vont à l’encontre de notre projet pour construire une société égalitaire, sans dominations, de libre choix à disposer de sa vie et de son corps.

Le Planning familial se mobilise contre une vision patriarcale de la société et contre toutes les positions ultralibérales, c’est pourquoi nous appelons à faire barrage aux idées de l’extrême droite. Le Planning familial a par ailleurs signé l’appel unitaire “Non à l’extrême droite, pour la justice et l’égalité” aux côtés de nombreuses associations.

Le bureau confédéral du Planning familial

Contacts presse :

Sarah Durocher : 07 49 01 84 14

Lydie Porée : 06 87 16 36 68

Abonnez-vous aux actualités du planning