Corps
safesex
<a href="https://fr.freepik.com/photos-vecteurs-libre/banner">Banner vecteur créé par katemangostar - fr.freepik.com</a>

Il existe plusieurs préservatifs : le préservatif externe (anciennement appelé "masculin"), le préservatif interne (anciennement appelé "féminin"), le carré de latex ; en latex, en nitrile ou en polyuréthane, lubrifié ou non... 

Le préservatif, c'est le seul moyen de contraception qui protège aussi des IST et du VIH.

L’échange, la discussion, le respect mutuel entre partenaires doivent permettre de négocier l’utilisation de ces méthodes dites "barrières" si l’un des partenaires a des réticences pour les utiliser. Avant de les utiliser pour la première fois, lisez le mode d'emploi et, entraînez-vous tranquillement chez vous.

Le préservatif externe

Anciennement appelé "préservatif masculin", il a été renommé "externe". On l'appelle aussi "condom", "capote" ou "préso". Il se pose sur le pénis ou sur un objet, et protège à la fois des grossesses, des IST et du VIH.

Pour plus d'informations sur son utilisation, cliquez ici

Le préservatif interne

Anciennement appelé "préservatif féminin" ou "fémidom", il a été renommé "interne" car les hommes les utilisent aussi (lors d'un rapport anal par exemple). Il s'insère à l'intérieur du vagin ou de l'anus, et protège à la fois des grossesses, des IST et du VIH.

Pour plus d'informations sur son utilisation, cliquez ici

"Capotes, on est à sec"

Tous les préservatifs devraient être accessibles dans toutes les associations !

Aujourd'hui, c'est loin d'être le cas : de plus en plus d'associations ont vu le nombre de leurs dotations de préservatifs drastiquement diminuer depuis ces derniers mois. En parallèle, nombreuses sont celles qui ont été confrontées à des coupes budgétaires rendant difficile l'achat en masse du seul moyen de contraception qui protège également du VIH/sida : le préservatif.

Pour dénoncer cette situation et trouver des solutions en lien avec les pouvoirs publics, le Planning lance la plateforme : "Capotes on est à sec" accompagnée du hashtag #NiqueSansPanique

Association de terrain qui se base sur le vécu et la parole des personnes concernées, le Planning souhaiterait recueillir un maximum de témoignages sur la plateforme "Capotes on est à sec" pour renforcer son plaidoyer.

Le Planning encourage le plus grand nombre à témoigner sur la plateforme. On appelle aussi les associations portant des revendications similaires à rejoindre le mouvement afin de garantir l’égalité pour toutes et tous, de l’accès à l’information et à la prévention, et d’apporter notamment des réponses aux femmes en situation de vulnérabilité et aux jeunes éloigné.e.s des lieux de consultation dédiés ou en difficulté pour accéder à l’information. Chaque personne sans condition de situation ou de ressources doit pouvoir exercer le droit de vivre sa vie affective et sexuelle, en toute sécurité, après avoir reçu une information claire sur les avantages et les risques de l’ensemble des moyens de contraception et de prévention.

Lien vers la plateforme : https://capotesonestasec.wordpress.com/

Pour plus d'informations, ou pour obtenir gratuitement des préservatifs, contactez-nous :

10C rue du Belvédère
97450 Saint-Louis
02 62 14 26 00  |  06 92 77 46 12

Nous sommes ouverts du lundi au vendredi de 8h à 16h, en journée continue.

Abonnez-vous aux actualités du planning