Corps
interlgbt
Campagne de prévention du suicide chez les personnes LGBTQI+ (Inter-LGBT)

Infos clés

Une fille peut être attirée et/ou amoureuse d’une  fille, et de la même façon, un garçon peut être attiré et/ou amoureux d’un garçon.

63% des réunionnais homosexuels ont été victimes de discriminations.

L'orientation sexuelle ne se choisit pas, elle se construit peu à peu. Il est même possible au cours de la vie affective et sexuelle d’être attiré.e par des personnes du même sexe et par des personnes du sexe opposé. On peut se reconnaître comme lesbienne pour les filles, comme gay pour les garçons, mais on peut tout simplement ne pas avoir envie d’être « étiqueté.e » et choisir d’avoir des relations avec des personnes, quel que soit son sexe. Tout est possible tant que cela n’est pas contraint et que cela correspond aux désirs.

Ce n’est pas toujours bien accepté : l'idée que les femmes et les hommes soient nécessairement complémentaires correspond à une vision de la sexualité liée à la procréation. Ainsi, l'hétérosexualité a longtemps été reconnue comme la seule sexualité légitime et l'homosexualité comme une pratique anormale, contre nature et honteuse, voire une maladie mentale. La société a souvent repoussé à la marge et stigmatisé les personnes homosexuelles et bisexuelles. Il existe encore aujourd’hui des discriminations et des injures liées à l’orientation sexuelle.

15% des actes LGBTphobes se produisent au sein de la famille.

Chaque personne a le droit de s'épanouir et d'être respecté.e dans sa préférence et sa différence.

Être attiré.e par une personne de même sexe ou de l’autre sexe, n’est donc ni une anomalie ni une maladie mais l’expression de sa propre sexualité.

Parce que ce n’est pas toujours facile à assumer, parce que l’on peut avoir peur de l’annoncer aux proches (c’est ce que l’on appelle le coming out), il est important de ne pas s’enfermer et d’en parler avec des personnes de confiance.

lgbtqi
<a href="https://fr.freepik.com/photos-vecteurs-libre/amour">Amour photo créé par rawpixel.com - fr.freepik.com</a>

Homophobie, lesbophobie et transphobie

La norme hétérosexuelle est tellement forte que toute personne qui semble ne pas s’y conformer peut être rejetée, méprisée, ou faire l’objet d’agressions verbales ou physiques. Depuis 2004, les insultes homophobes sont punies par la loi.

1 agression LGBTphobe a lieu tous les 3 jours.

Nos actions

Prévention des discriminations LGBT-phobes

Au Planning Familial de la Réunion, nous animons des interventions dans les collèges et lycées, mais aussi dans des structures telles que l'École de la Deuxième Chance, les missions locales, etc. pour sensibiliser les jeunes sur la diversité sexuelle humaine et prévenir les actes LGBTphobes.

1/4 des victimes de LGBTphobies ont moins de 25 ans.

Les principaux objectifs de ces interventions sont de :

  • Travailler sur les représentations et les stéréotypes liés au genre, aux identités de genre et aux orientations sexuelles
  • Favoriser le respect de la diversité sexuelle et prévenir les attitudes et les paroles discriminatoires ainsi que leurs conséquences sur les victimes
  • Produire une réflexion et des changements dans les comportements
  • Identifier les facteurs de changement et le rôle de chacun.e dans la reproduction des pratiques discriminatoires

Entretiens individuels

Nous accueillons à notre local les personnes LGBTQI+ qui souhaitent parler de leur situation, de leurs difficultés à vivre leur sexualité, ou qui se questionnent et cherchent des informations.

Nous pouvons les accompagner dans leurs démarches, par exemple effectuer un accompagnement physique pour un dépôt de plainte en cas d'acte LGBTphobe.

Nous accueillons aussi les parents qui ont des difficultés à comprendre l'orientation sexuelle et/ou l'identité de genre de leur enfant, afin de renouer le dialogue dans le respect de chacun.e.

Les maraudes

Nous menons des maraudes auprès de personnes transgenre en situation de prostitution, et auprès d'hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes sur des lieux de rencontre.

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Pour plus d'informations, ou si vous souhaitez avoir un entretien individuel, contactez-nous :

10C rue du Belvédère
97450 Saint-Louis
Tél : 02 62 14 26 00  |  06 92 77 46 12

Si vous souhaitez programmer une intervention sur cette thématique au sein de votre structure / établissement :

Sandrine Hermance
Coordinatrice
s.hermance.planningfamilial@gmail.com
02 62 14 26 00  |  06 92 71 10 47

Nous sommes ouverts du lundi au vendredi de 8h à 16h, en journée continue.

Abonnez-vous aux actualités du planning